Le modèle des 4 piliers

Vers des soins biopsychosociaux

L'approche holistique vise à trouver et maintenir l'équilibre, l'harmonie, plutôt que de toujours changer son environnement

Entrevue inspirante sur le sujet par le Dr Stanley Vollant, à propos de spiritualité et la recherche de l'harmonie - Dessine-moi un dimanche Radio-Canada 9 septembre 2018.

Recherche et maintien de l'équilibre, de l'harmonie:

"le physique est connecté à l'émotionnel, le spirituel et l'environnement. C'est un tout, quand on essaie de le modifier, il y a des conséquences" (5:18 - 6:24)

Entrevue intéressante de Luc-Alain Giraldeau, biologiste, qui cite la biologiste américaine Rachel Carson dont le livre Silent Spring (Printemps silencieux) a eu l'effet d'une bombe à sa sortie en 1962 puisqu'il a démarré le mouvement écologiste. Émission Dessine-moi un dimanche Radio-Canada 9 septembre 2018.

Conclusion: important d'être humble, ne pas tomber dans le réductionisme. Il n'y a pas de solution simple.

Tout interagit... l'un impacte l'autre, l'autre impacte l'un... Ne pas prendre le chemin le plus facile... (7:40 - 8:14)

Conclusions

Il n'y a pas de solution magique, le réductionisme à long terme - notamment l'usage d'une simple molécule ou le changement simple de son environnement pour régler un problème - est dangereux, car il aura des répercussions ailleurs. Il n'y a pas de solution simple aux problèmes complexes. Cela ne s'applique pas seulement à la médecine: s'il faut de l'effort pour se rétablir en santé mentale, il faut aussi beaucoup de volonté et d'effort pour la maintenir la démocratie, préserver l'environnement...

Le modèle de traitement classique est dichotomique: il oppsose le "PHARMACOLOGIQUE" au "PSYCHOSOCIAL"

Un modèle de soins intégrés plus adapté à la situation contemporaine où l'autonomie de la personne est autant assumée que sa responsabilité à prendre les décisions nécessaires pour retrouver/maintenir sa santé: le modèle des "4 piliers du traitement"

Le modèle des « 4 piliers du traitement » est une représentation imagée intuitive de l'approche biopsychosociale dans le traitement des troubles mentaux. Il s'agit d'un concept thérapeutique très versatile visant à stimuler l'engagement de la personne dans les aspects non pharmacologiques trop souvent négligés par l'approche médicale classique, mais qui est indispensable au rétablissement de la personne. La personne peut visualiser dans un tableau à 4 quadrants (« les 4piliers »), les aspects qu'il réussit bien ou qui restent à travailler. Cela peut être une hygiène de sommeil, limiter/cesser la consommation de substances, s’occuper, maintenir une routine, pratiquer la prière de la sérénité, etc... En somme, il encourage la recherche d'une vie équilibrée pour retrouver/maintenir la santé.

Le contenu de chaque quadrant étant personnalisable et conjointement travaillé avec la personne, les recommandations biopsychosociales que le professionnel y aura inscrit devraient faire plus de sens et être plus facilement adoptées. Le format électrique permet également d’enregistrer et d’éditer le plan au fil des rencontres pour un meilleur suivi. Il s'imprime et devient une « prescription biopsychosociale ». En final, il s'agit d'un outil très accessible, nécessitant peu de formation et facile à implanter. S'il était utilisé par beaucoup de cliniciens d'un même réseau, il pourrait être le vecteur d'une approche plus collaborative, humaine, équilibrée menant à l’« empowerment » et la responsabilisation de la personne dans sa démarche vers son bien-être et son rétablissement.

À l’opposé de l’approche pharmacologique qui est privilégiée en situation de crise ou d’urgence, l'approche biopsychosociale par les 4 piliers est/devrait surtout être appliquée dans un contexte non urgent et « non réactif » pour promouvoir les saines habitudes de vie, l'activation physique et sociale, l’application de techniques d’autogestion des symptômes dans un but d'intervention précoce et de prévention de la maladie chez la personne symptomatique, sinon de prévention de rechutes chez la personne déjà atteinte.

Le modèle appelle à la co-élaboration d’un plan de soins/interventions intégrés. Enseignants, membres de famille, éducateurs, psychologues, infirmières, médecins, travailleurs sociaux et/ou professeurs pourraient travailler avec la personne vers un même plan distillé sur une page. L’emphase n’est pas mise sur le traitement pharmacologique qui peut sous-entendre la prise en charge médicale des difficultés psychosociales de la personne, donc un certain sens de déresponsabilisation et « d’anti-empowerment» de celle-ci.

Un graphique configurable représentant le traitement actuel selon le "modèle des 4 piliers"

La prescription biopsychosociale des 4 piliers

La correspondance avec l'étape actuel du traitement vers le rétablissement

Ceci permet au clinicien d'exposer à la personne les possibles incongruités du traitement actuel et ce qui serait attendu. Un tel exercice peut encourager la personne à adapter ses attentes et à réorienter ses efforts dans un objectif de rétablissement. Autrement dit, cela permet une responsabilisation de la personne et son entourage.

Individualiser la prescription d'interventions psychosociales dont le patient est responsable pour son mieux-être

Le médecin est responsable de traitement pharmacologique qu'il prescrit et la psychothérapie relève surtout des professionnels habilités à la pratiquer. Par contre, la prise régulière des médicaments, la mise en application des techniques psychothérapeutiques et des devoirs sont la responsabilités de la personne. L'hygiène de vie représente des interventions non pharmacologiques accessibles à toute personne et dont il est aussi le seul responsable. Les différents aspects de l'hygiène de vie pour l'atteinte du mieux-être et du rétablissement sont représentés dans ce graphique.

Un graphique personnalisable représentant l'hygiène de vie

Le patient n'est pas juste un bénificiaire de soins. Il est également responsable de son bien-être et de son rétablissement. Sa participation et engagement dans les soins sont indispensdables. Voici les principaux aspects psychosociaux sur lequels il peut travailler. (PPv2 - T7)

Formulation diagnostique

Les 4 piliers: modèle thérapeutique plutôt que diagnostique, axé sur le pouvoir d'agir, la responsabilité individuelle du bien-être, rejetant le déterminisme médical, psychologique (traumas d'enfance) ou social (victime de la société, du manque d'opportunités, de la discrimination, etc...)




Nouveau modèle intégrant le concept du PAPS (Pharmacologically Augmented Psychosocial Treatment) (29 aout 2018)