1er principe

Au delà de s'assurer de la sécurité de la personne, de maintenir une dignité, le 1er principe de traitement est la réduction de la résistance. Une alliance thérapeuthiqude devrait ensuitre naitre.

  • éviter la résistance (ou être ouvert d'esprit):
    • pour être moins symptomatique: plus qu'un ssx est bloqué, plus qu'il apparait
    • pour accepter l'aide offert
    • pour accueillir l'humain souffrant et ne pas tomber dans un antogonisme inutile et émanant d'une rigidité de pensée

moyen: observer l'autre: the therapeute qui accepte

cultiver le mindfulness

l'activité, l'art, exercice physique devraient aider à cela... être conscient du moment présent

apprendre à être observateur de l'activité de son cerveau: "mon cerveau me fait croire des choses" - mindfulness = ainsi la défusion

Faut que ca fasse du sens pour la personne

Faire du sens, que ce qui est offert soit utile (utilitaire - surtout au début car la personne a négocié qu'il accepterait un suivi pour recevoir son congé d'hopital: c'est un contrat fragile...):

  • utilitaire sur le plan pratique: école, argent, chicane avec les parents (équipe de soins tempère les affects de la famille), reprendre le parcours de vie
  • utilitaire au niveau des besoins de base: sécurité réelle (logement, argent, etc...) ou idéologique (soulager la paranoia; sentiment d'être seul au monde, entouré d'hypocrites, etc...)
  • utilitaire sur le plan émotionnel: qqun croit en moi, ne me définit pas par mon diagnostic, croit que je vais m'en sortir, me donne le contrôle, restaure ma confiance en moi et aux autre
  • utilitaire sur le plan humain, spirituel: solidarité entre humains - équipe soignante est là pour t'aider. Accompagner la personne dans la souffrance (émotionnel) et tenter d'aider la personne à faire du sens..